Le daguerréotype, ou l'histoire d'une aventure extraordinaire.

Durant trois années complètes, j’ai pratiqué intensément le daguerréotype, le premier procédé photographique jamais dévoilé au public, dès 1839.

Après un stage chez Marc Kereun, je me suis lancé seul dans l’aventure, en construisant tous les éléments moi-même. 

J’ai toujours eu pour but d’en faire une activité professionnelle, car à l’époque, j’avais ma société, et étais indépendant.

Et j’étais pas très loin d’obtenir de vrais résultats.

Hélas, bien que j’aie toujours été obnubilé par la sécurité, en investissant dans une hotte professionnelle et des masques à gaz intégraux avec cartouches spéciales, j’ai été contraint de mettre un terme définitif à cette activité passionnante, à cause de plusieurs soucis de santé liés au mercure.

Pour cette raison, je vous déconseille fortement de vous lancer dans l’aventure, le procédé étant beaucoup trop dangereux si comme moi, vous faites partie de ceux qui sont particulièrement sensibles au mercure. Les hottes et les masques restent insuffisants pour s’en protéger totalement. Et quand on s’en rend compte, c’est trop tard.

Ne restent que ces quelques plaques, et ces articles que j’avais écrit sur mon blog de l’époque, que je vous soumets ici pour mémoire. Ils sont les témoins de la plus merveilleuse période photographique de mon existence.

Vous trouverez ci-dessous les liens vers les pages de mon ancien blog, classées par chapitres :

Tristan da Cunha

Photographe professionnel, spécialisé depuis 20 ans dans la prise de vue culinaire et tous les défis techniques.

Mais pas seulement…

reseaux sociaux

Me contacter